samedi 21 mai 2016

La naturelle maria island

IMG_4533

Aujourd’hui, nous vous embarquons sur le ferry avec nous, direction la merveilleuse Maria Island !

Tout d’abord, nous voulons faire un énorme clin d’œil à nos amis Rémi et Marius avec qui nous avons partagé cette bonne  journée ! Vous pouvez d’ailleurs aller faire un tour sur leur super site www.teamtravallife.com, et sur leur page Facebook www.facebook.com/Teamtravellife/ . Ils y partagent leurs bons plans et les immanquables de plusieurs destinations dans le monde. Si vous appréciez les jolies photos, vous serez comblés !
Nous nous sommes donc retrouvés tous les quatre afin de visiter tous ensemble Maria Island, au centre de la côte est tasmanienne.


Maria

L’île est accessible par ferry via la ville de Triabunna. Cette fois-ci, nous ne pouvons pas emmener le van avec nous puisque l’île est uniquement piétonne. Il est possible de rester plusieurs jours place grâce au camping et à l’auberge présente sur l’île. Malheureusement, nous ne sommes restés qu’une journée car nous n’avons pas de matériel  de camping, et que l’auberge était pleine pour les dates que nous avions de disponibles. Cette auberge est d’ailleurs atypique puisqu’il s’agit d’un ancien centre pénitencier dont les cellules ont été réhabilitées en chambres. Rien n’y est fourni, ni draps, ni assiettes et couverts, ni réchaud. Il faut tout apporter soi-même. Le ferry aller-retour coûte $35 par personne. Le départ était à 9h du matin et le retour à 16h30, soit une courte journée sur place.

DCIM\100MEDIA

IMG_4504

L’île n’est pas très grande, mais puisque nous sommes à pied, nous avons dû faire des choix. Nous sommes restés au nord de l’île pour faire la randonnée Bishop and Clerk : 12km aller-retour, soit 5 heures le temps de prendre un bon paquet de photos.

DCIM\100MEDIA

Sur la route, nous nous arrêtons à Fossil Cliffs

IMG_4514 - IMG_4516

DCIM\100MEDIA

IMG_4511

Nous continuons ensuite la marche vers le sommet. Nous avons traversé la forêt, grimpé des petites pierres, puis des gros rochers, et enfin des énormes rochers pour atteindre le haut de la montagne. Comme vous le voyez sur les photos, nous sommes littéralement au bord des falaises. Il faut alors mettre son vertige de côté afin de pouvoir profiter du paysage comme il se doit.  S’ajoutent à cela les rafales de vent et il est possible de tomber à tout moment Open-mouthed smile 

La vue est époustouflante ! 
 
DCIM\100MEDIA

DCIM\100MEDIA

IMG_4539 - IMG_4542

IMG_4529

IMG_4588

Maria Island est également très connue pour sa  vie sauvage (c’est pour cela que nous sommes là d’ailleurs Open-mouthed smile) et nous allons nous en apercevoir sur le chemin du retour. Nous avons croisé des kangourous et plusieurs wombats, dont un qui s’est laissé papouiller. Nous n’avions jamais entendu parler de cette boule de poils avant de venir en Australie. Pourtant, elle mérite vraiment une reconnaissance mondiale !!!! C’est juste trop mignon !

IMG_4638IMG_4650








IMG_4699

Avec tous ces arrêts photos de wombats, nous avons malheureusement raté le seul et unique ferry de retour vers la Tasmanie. Et là, c’est le drame ! Dépités, nous nous sommes directement imaginés dormir au milieu des diables de Tasmanie (très présents sur l’île la nuit). Pour notre défense, le ferry est parti 10 minutes en avance et personne ne semble avoir compté le nombre de passagers présents à bord avant de partir. Nous sommes alors allés voir une des gardienne du parc (ranger) pour lui expliquer notre problème. Elle a tout de suite appelé le capitaine du bateau afin qu’il fasse demi-tour pour revenir nous chercher. Vous pouvez imaginer à quel point nous nous sommes sentis honteux en montant à bord du bateau ^^
Après Maria Island, nous avons remonté petit à petit la côte est. Le prochain article concernera la jolie petite ville de Bicheno, le parc national de Freycinet, et la jolie Bay of Fires.

IMG_4591

Gros bisous à tous !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire